La vitrification du parquet ?>

La vitrification du parquet

vitrification parquet

Vitrifier un parquet, choix et matériaux

La vitrification parquet est une finition spécifique dont la vocation principale est de le protéger. En effet, vitrifier un parquet revient à le barder d’un film imperméable et invisible qui lui permettra de résister aux épreuves du temps et à l’usure mais aussi d’éviter que les tâches ou les rayures ne s’incrustent dans le bois. En dehors de cet objectif de protection, vitrifier un parquet permet également de modifier et d’améliorer son aspect ainsi que de faciliter son entretien.
La vitrification parquet peut être réalisée par un professionnel comme par un particulier débutant, à condition de disposer des bons matériaux et d’effectuer les bons gestes. Pour préparer et vitrifier un parquet, vous aurez donc besoin d’un aspirateur, d’une ponceuse à parquet (pour les grandes surfaces), du papier de verre de grains différents (gros grain abrasif, grain moyen et grain fin), d’une cale en bois, d’un chiffon humide, d’une paire de gants, d’un pinceau large spalter et d’un vitrificateur parquet.

Pour le choix du vitrificateur parquet, nous conseillons de privilégier les produits en phase aqueuse à base d’eau car ils sont moins odorants et sèchent plus rapidement. Un vitrificateur de parquet peut présenter plusieurs types de finitions et aspects : incolore pour un rendu très naturel, mat pour un effet plutôt doux qui va réchauffer la couleur naturelle du bois, satiné pour un rendu soyeux et chaud, brillant ou encore ciré.
Si, après la pose de parquet, vous souhaitez le teinter, cette étape devra être réalisée avant la vitrification. Sachez également que si les parquets massifs et contrecollés peuvent être vitrifiés, ce n’est pas le cas d’un sol stratifié car il dispose déjà d’une finition, il ne pourra donc pas être poncé.

Vitrification parquet, préparation et application

Alors maintenant que vous savez comment vous équiper, voyons comment vitrifier un parquet concrètement.
S’il s’agit d’une rénovation de parquet, il vous faudra avant toute chose remplacer d’éventuelles lames abîmées, reboucher les trous ou fissures avec de la pâte à bois et traiter le bois si nécessaire contre les insectes xylophages.
Pour des conditions optimales de vitrification parquet, la température de la pièce devra être comprise entre 15 et 20°C et votre sol devra être impeccable. Pour cela, on prévoit 3 étapes de ponçage en commençant par un gros grain abrasif, puis on effectue le second ponçage avec un grain moyen et le dernier avec un grain fin. Vous pouvez utiliser la ponceuse à parquet pour la majeure partie de la surface et la cale en bois recouverte de papier de verre pour les coins plus difficiles d’accès comme les rebords et les coins par exemple. Passez l’aspirateur entre chaque étape puis passez un chiffon humide après le dernier ponçage.

Munissez-vous ensuite de gants et appliquez une première fine couche de vitrificateur parquet à l’aide de votre pinceau spalter, en effectuant des gestes réguliers de va-et-vient dans le sens du bois. Pour ne pas avoir à marcher sur votre parquet après l’application du produit, nous vous conseillons de commencer par le fond de la pièce pour finir par le devant de la porte. Laissez ensuite sécher pendant 24H avant d’effectuer un léger ponçage (il s’agit là de l’égrener), puis dépoussiérez. Sur le même procédé, appliquez une seconde voire une troisième couche de vitrificateur de parquet. Une fois toutes les étapes terminées, vous attendrez 48H avant d’aménager votre pièce.
Par la suite, une simple serpillère essorée suffira pour un entretien régulier de votre parquet vitrifié, sur lequel vous pourrez appliquer un peu d’encaustique de temps en temps pour le faire briller.

Vous savez maintenant comment vitrifier un parquet avec succès, il ne reste plus qu’à vous lancer !