La rénovation du parquet ?>

La rénovation du parquet

renovation parquet ancien

Rénovation parquet : les étapes préalables

Que vous souhaitiez procéder à la rénovation d’un parquet ancien pour lui donner une nouvelle jeunesse ou que vous souhaitiez tout simplement modifier l’aspect de votre parquet actuel, rénover un parquet peut être à la portée de tous si l’on respecte chaque étape nécessaire et que l’on utilise les bons outils.
Comment rénover un parquet ? On vous explique tout !
Une fois que vous avez retiré l’ensemble des meubles de la pièce, il convient de vérifier l’état du parquet et, si besoin, traiter le bois contre les insectes xylophages. Veillez à enfoncer ou remplacer les clous qui ressortent, qui sont tordus ou rouillés. Rebouchez les trous et/ou fissures avec du mastic à bois (composé d’un durcisseur et d’une résine) à étaler à l’aide d’une spatule puis poncez avec un abrasif à grain moyen ou fin pour lisser les zones concernées. Prenez également le soin de resserrer les lames écartées à l’aide de flipots ou de remplacer celles qui seraient trop abîmées. Aspirez toutes les poussières et nettoyer parfaitement le sol avant de procéder à l’étape suivante de votre rénovation parquet : le ponçage.
Celui-doit doit se faire avec des gestes fluides, sans à-coups et dans le sens des lames pour un résultat homogène et régulier. Commencez par le pourtour le long des murs à l’aide d’une bordeuse avec un disque à grain moyen pour le premier passage puis à grain fin pour le second. Passez ensuite l’aspirateur. Pour le reste de la pièce, effectuez deux passages avec une ponceuse, en terminant par un grain fin.
Aspirez de nouveau la pièce puis passez une serpillère légèrement humide. La rénovation parquet se solde ensuite par l’application d’une finition.

Rénover un parquet avec une finition spécifique

Remettre à neuf et rénover un parquet vous permet de lui donner l’aspect de votre choix parmi différents types de finitions.
La rénovation parquet vous permet tout d’abord de le teinter afin de rehausser le veinage du bois et donner une ambiance décorative à votre pièce, auquel cas vous devrez appliquer une couche d’adhérence au préalable. Attention, la mise en couleur d’un parquet se fait uniquement sur un bois brut (non ciré, huilé ou vitrifié), en une seule couche fine et régulière, au pinceau ou au rouleau, en essuyant au fur et à mesure avec un chiffon.
Si vous souhaitez rénover un parquet par une vitrification, vous appliquerez votre vitrificateur (éventuellement après une couche de fond dur pour optimiser le résultat) sur toute la surface au pinceau spalter et pinceau fin pour les zones moins accessibles, en 2 couches sur fond dur ou 3 sans base. Proposée en différents aspects (mat, brillant, satiné…etc.), cette finition économique est la plus répandue car elle protège de l’usure, des rayures, des chocs, des tâches et facilite également l’entretien du parquet.
La rénovation parquet permet aussi l’option d’une finition huilée pour un aspect authentique et naturel. Les huiles présentent l’avantage d’être fluides et de pénétrer facilement le bois, tout en le protégeant contre les tâches. Son application est légèrement plus fastidieuse : en plusieurs couches fines, à la brosse ou au rouleau, à essuyer au chiffon entre chaque couche que vous espacerez d’une heure minimum.
Enfin, vous pourrez choisir de rénover un parquet en finition cirée, un traitement naturel qui apporte une belle brillance et un aspect patiné au bois, tout en le nourrissant et le protégeant. Très simple d’utilisation, il vous suffit de verser la cire sur le sol et de l’étendre au pinceau. Laissez sécher puis lustrez à l’aide d’un balai recouvert d’un chiffon de coton ou bien d’une lustreuse pour un résultat encore plus optimal.

Comment rénover un parquet et quelle finition choisir, vous avez maintenant toutes les cartes en main pour réaliser et réussir votre rénovation parquet !